Voyage astral

                

                                                                                                                                                                     

·         Définition: 

 

Le voyage astral fait référence au phénomène vécu par un être humain, qui a la sensation que son esprit se dissocie de son corps physique et ainsi qu'il peut évoluer séparément de celui-ci dans le temps et l'espace, durant un temps indéfini. La mémoire des situations vécues durant cette dissociation étant conservée (en fonctions des différentes conceptions, le mot esprit, est considéré comme âme, conscience, double...).

En parapsychologie, le voyage astral (aussi appelé projection astrale, projection de conscience, sortie ou expérience hors du corps) se réfère aux sensations de sortie du corps.

 

·         Approche ésotérique:

 

Il existerait plusieurs corps dont les plus connus sont le corps énergétique/éthérique et le corps astral.

 

Le corps bioénergétique: serait constamment lié au corps physique et en serait entièrement dépendant. Les organes du corps énergétique sont connus, dans la tradition yogique, sous le nom de « chakra ». Pendant la relaxation, la transe, ou le sommeil, le corps énergétique /éthérique entrerait en expansion, afin de s'énergiser. En temps normal, il resterait contracté. Son expansion semble être nécessaire pour que puisse intervenir une expérience de sortie hors du corps, ce qui explique l'utilisation des techniques de transe et relaxation.

Le corps astral: serait une forme de corps spectral qui entrerait en activité pendant le sommeil (rêves). Le sommeil permettrait à la conscience de se projeter par une sorte de lien énergétique et télépathique généralement nommée « corde d'argent » qui ne se détacherait du corps physique qu'au moment de la mort.

 D'autres soutiennent que le corps astral serait simplement la conscience qui comprend par ses sens, via la modification des ondes cérébrales, les autres mondes. Comme la conscience est alors libéré du corps physique, il formerait un égrégore d'énergie invisible mais bien réelle.

D'autres affirment qu' il serait relié au niveau du plexus solaire (à cause du lien avec l'astral : le monde des désirs). La plupart des témoignages décrivent le « corps second » comme transparent ou brumeux, ou similaire au corps physique, qui, à de très rares occasions, peut être observé par une personne physique (apparition).

Certains pensent que comme tout élément de l'astral, le corps second serait modifiable selon nos désirs et émotions. Il apparaîtrait de ce fait à l'expérimentateur sous la forme qu'il avait imaginé et peut fortement augmenter sa masse et sa visibilité grâce à la concentration. Pour les scientifiques et les médecins, le corps astral ne serait qu' un rêve supra conscient.

Selon différents concepts, de la théorie théosophiste, le bouddhisme, les mouvements new âge, la kabbale, et ceci dans l'ordre : il y aurait au moins 7 corps associés à sept plans, ils serait associés aux sept chakras et 7 évolutions, aux sept planètes anciennes, ou encore aux 10 sephirot de la kabbale.

L'astral: ce terme désigne l'ensemble des plans de conscience non-physiques. On désigne par là un nombre indéfini d'endroits dans lequel peut se retrouver l'expérimentateur. Cependant, des mouvements comme la théosophie distinguent des plans de conscience « élevés » (mental, bouddhique, causal... ) et sépare en 7 niveaux l'univers astral. L'expérimentateur peut se déplacer aussi vite qu'il le souhaite en se téléportant, par exemple, et faire de nombreuses expériences, comme rencontrer des entités (on appelle entité dans ce cas précis : les personnalités vivantes mais non physiques. Le contact s'effectuant le plus souvent par télépathie. La majorité des auteurs distinguent de nombreux plans et sous-plans, comme le bas-astral, moyen-astral, et haut-astral. Ces notions sont très peu scientifique et relèvent de la subjectivité des expérimentateurs. Le bas astral se réfère au « purgatoire » des religions, il y vivrait de nombreuses entités qui ne sont qu'attirées par la sexualité, le vampirisme psychique etc. Nombre d'auteurs décrivent ce monde comme véritablement effrayant et répugnant. Plus le plan de conscience est élevé, moins il est « dense » et plus il est « lumineux ». L'expérimentateur préférant généralement ce milieu. Par ailleurs, il semble que par les actions de l'expérimentateur, il se retrouve dans le milieu lui convenant le mieux, parfois même entraîné par des entités.

Dans l'astral, notre pensée est plus que capitale. Nos pensées peuvent se matérialiser et même devenir des entités indépendantes (par exemple, nos peurs peuvent se matérialiser et nous attaquer) ce qui semble rapprocher l'expérience d'un rêve lucide. Le contrôle de sa pensée est donc un point très important, et si l'on veut davantage de conscience ou une meilleure vision, le demander clairement et dire « Clarté maintenant ! » ou toute autre expression similaire comme le propose William Buhlman dans son livre Voyages Hors du Corps serait une solution pour perdurer le voyage aisément. Les entités que les principaux auteurs sur la projection disent rencontrer sont de nature très diverses. Selon les auteurs plus ésotériques, il existerait une « faune astrale », composée de nombreux organismes aux formes variées, qui se nourrissent d'énergie . Il y aurait également des « negs » (entités négatives) plus ou moins intelligentes, qui elles tentent de se nourrir de l'énergie de l'esprit.

La défense psychique est un sujet récurrent chez tous les auteurs, mais le seul danger est une perte énergétique, ce qui est quand même inquiétant pour certains. Selon certaines croyances, le danger serait plus éminent une fois le corps astral détaché du corps physique pour de bon (une fois mort...). Il est dit que l'on peut rencontrer d'autres entités nous ressemblant dans d'autres mondes, et parfois des entités plus évoluées ou protectrices comme le relate les expériences de mort imminente. Il existerait aussi toutes sortes d'entités formées par la pensée (égrégore, élémental), des entités dévitalisées (exemple, zombies), etc. Ces informations nous proviennent d'un livre théosophique écrit par C.W.Leadbeater. Contacter et rencontrer des proches décédés est souvent possible (cf. William Buhlman, Voyage au-delà du corps) ; ils errent autour de leurs anciens environnements physiques ou s'installent dans un monde astral formé par la pensée (cf. Robert Monroe entre autres). Il est bien évident que ces informations sont données par les auteurs sur la projection, la majorité des scientifiques considérant ces phénomènes comme hallucinatoires ou oniriques. Toujours est-il que pour l'expérimentateur, cela semble très réel.

 

·         Approche parapsychologique:

 

Hors de son corps, l'expérimentateur se trouverait dans un plan de conscience non-physique appelé l' astral ou  zone de temps réel (« real time zone »)
Ce concept désigne le plan astral le plus proche du physique. Celui-ci donc, est très analogue à la réalité physique spatiotemporelle et c'est sur ce plan que l'on peut effectuer des vérifications de réalité. On peut, par exemple, se rendre dans une autre pièce ou un autre environnement plus ou moins éloigné du corps physique et observer ce qu'il s'y passe ou s'y trouve pour le vérifier dans la « réalité », après la réintégration. La zone de temps réel peut présenter quelques fluctuations de réalités, comme la présence, absence, ou déformation de certains objets physiques.

Les projecteurs rapportent que le passage à travers un mur ou un objet physique est très simple, ces voyageurs n'étant qu'une matière moins dense ou gélatineuse à ce moment-là. Il est également impossible de correspondre avec une personne physique avec son corps astral, sauf exceptions avec l'inconscient de la personne, par exemple lorsqu'elle dort ou est également en projection.

Niveaux de conscience lors des PA :

La théorie défendue par les milieux ésotériques ou occultes se base sur la croyance en l'esprit.

Lorsque nous dormons l'esprit ou l'âme sortirait du corps physique et irait dans l'astral, les rêves étant la création d'un monde de formes-pensées où l'âme visite un plan astral qu'il a conçu ou pas.

Un certain état d'esprit et de détente (méditation), permettrait à la conscience de rester éveillée et ainsi de sortir du corps matériel lors d'un sommeil paradoxal. On appelle cela une transe.  Ainsi, le corps astral pourrait se promener comme bon lui semble jusqu'à ce qu'il retourne, volontairement ou non au corps physique. Selon Hélène Renard, ou selon d'autres auteurs plus ésotériques, les sorties hors du corps peuvent intervenir sous diverses conditions; comme par exemple lors d'une intervention chirurgicale, lors d'une émotion ou stress intense, ou lors d'états modifiés de conscience spécifiques (transes chamaniques ou transes des derviches tourneurs par exemple).

Différents niveaux de conscience peuvent être observés :

- Niveau de conscience aussi élevé ou plus élevé que lors d'un état de conscience normal (veille). C'est le cas lors de projections volontairement induites depuis une transe (sans qu'il n'y ait d'interruption de conscience), ou lors de certaines NDE.

- Projection en semi-conscience. Elle peut être induite pendant le sommeil (depuis un rêve lucide par exemple), et elle présente des interruptions de conscience au moment de la sortie ou de la réintégration. Les projections semi-conscientes sont les plus fréquentes. Lorsque le niveau de conscience est très bas, l'expérimentateur se souvient juste, au réveil, qu'il est sorti de son corps, mais sans plus de précisions. Avec l'entraînement, le niveau de conscience lors des projections peut être considérablement augmenté.

Sensations liées à un état favorable à la PA :

Ces « symptômes » les plus fréquemment notés lors de l'état d'un état de conscience modifié favorable au voyage astral se retrouve dans plusieurs ouvrages traitant sur le sujet, comme par exemple le livre de William Buhlman : Voyages au delà du corps ou encore Journey's Out of the Body de Robert A. Monroe :

·         bourdonnement ou rugissement,

·         sensations inhabituelles de fourmillement ou d'énergie s'irradiant depuis la nuque

·         Des voix, des rires, ou bien des appels

·         Sensation d'apesanteur ou légèreté

·         Toute vibration interne sortant de la norme

·         Sensation d'énergie semblable à un courant électrique

·         Un balancement, tournoiement, sensation de vertige léger

·         Bras ou jambes qui semblent s'élever

·         Afflux soudain d'énergie à travers le corps

·         Tout bruit sortant de l'ordinaire, vent, moteur, musique, cloches, ...

·         impression de rater une marche à l'endormissement ou au réveil (signe d'un déphasage et retour brusque du corps astral dans le corps physique) Cette forte secousse est dite « hypnique ». Elle est souvent associée à une sensation de chute dans un trou (ou impression de rater une marche).

 

Ces « symptômes » seraient le signe d'un état favorable à une décorporation. Le sujet aurait alors la possibilité de faire un voyage astral plus ou moins conscient.

·        Approche scientifique :

A l'heure actuelle, la recherche scientifique se borne à suggérer que ces sensations sont liées à un dysfonctionnement de la jonction-temporo-pariétale.

·        Technique de projection :

Les techniques de projection demandent en général un état modifié de conscience passant par la méditation, appelée la condition A(relaxation), puis la transe légère où l'on peut percevoir des sons étranges et des visions. Ensuite par la transe profonde où l'on perd l'usage de son corps entier en restant conscient.Survient alors un état vibratoire plus ou moins aigus. Une action mentale (fort désir, volonté de sortir de son corps, ...) est alors nécessaire, s'articulant, autour de ces éléments:

·         Visualisation
Exemples : visualiser son double et y déplacer sa conscience ou encore : visualiser un endroit, un lieu, une personne, et y déplacer sa conscience. Techniques de la "cible". 

·         Autosuggestion
Exemples : se répéter en journée et avant de s'endormir que l'on va sortir de son corps.

·         Induction à partir du rêve lucide
Exemples : prise de lucidité dans un rêve et on se jette sur le ventre ce qui stoppe le rêve et provoque une sortie. Induire une sortie depuis un rêve lucide est une très bonne technique pour le débutant. 

·         Utilisation des vibrations
Le phénomène vibratoire peut être amplifié et permettre une sortie, puis appliquer une pression directe sur le corps astral.
Exemples : pousser vers le haut, se sentir s'élever, rouler sur le côté, imaginer une corde et y grimper. 

·         Utilisation de programmes d'ondes cérébrales
Le processus équilibre l'activité du cerveau et centre la force cérébrale au milieu de celui-ci, égalisant le côté gauche et le côté droit. Par ailleurs, c'est de cette manière que l'explique D.J. Conway : Lorsque les ondes cérébrales de l'hémisphère droite oscille entre le niveau alpha et thêta survient généralement les expériences d'altération de conscience(entre Alpha : 4 à 13 cycles secondes et thêta : 4 à 7 cycles secondes) le cerveau est semi conscient, semi endormi, sachant que les ondes cérébrales de sommeil atteignent un très bas niveau.

·         Par l'hypnose ou magnétisme
Il est possible d'induire, par l'hypnose ou le magnétisme, l'extériorisation de la conscience.

·         Par méditation
À l'aide de la méditation qui relaxe le corps et la pensée, la transe peut être activée. Il s'agit alors de ne pas penser ni bouger. Si l'environnement est favorable (calme, sans interaction avec l'expérimentanteur), certaines conditions favorables apparaissent comme un scillement dans l'oreille, puis un bourdonnement intense qui parcourt le corps. Ces conditions peuvent alors être poussées au maximum par l'autosuggestion et l'hypnose ou autre méthodes.

·         La réintégration :

Les auteurs affirment que toute pensée dirigée vers le corps réintègre immédiatement l'expérimentateur, de même, si celui-ci reste trop près de son corps physique, l'attraction de ce dernier le paralyse et le fait réintégrer.

La fin d'un voyage astral peut aussi être causée par un manque d'énergie (l'expérimentateur perd sa conscience et le voyage astral devient rêve). Dans ce cas, une des techniques pour éviter de sombrer dans l'inconscience est de regarder sa main ou bras astral et "d'aspirer" l'énergie de son corps énergétique/éthérique ou physique.

Les expérimentateurs occasionnels sont les plus étonnés face à une expérience considérée le plus souvent comme une fantaisie un peu extravagante : ils rencontrent de l'ironie, des moqueries... La violente destruction des anciens systèmes de croyance de l'expérimentateur est un danger psychologique considérable, étant également donné l'incompréhension et la satire de son entourage et des autorités médicales. Il peut alors s'ensuivre un pernicieux repli de l'expérimentateur.

Les souvenirs de ces expériences demeurent longtemps vivace, mais sont parfois volontairement refoulés. De nombreuses personnes font état, après de telles sensations, d'un intérêt accru pour la spiritualité, la philosophie, les sciences, la psychologie, ainsi qu'une diminution de la peur de la mort.

Cependant, il faut noter que la plupart des expérimentateurs connaissent le phénomène et l'induisent volontairement. Ils sont donc mieux "préparés" que les personnes ayant expérimenté des NDE.

 

 

 

                

 

 

Voir aussi :

·   La corde d'argent

 

 

Il y a plus de morts que de vivants, ce sont les morts qui dirigent les vivants.

[Auguste Comte]

 

 

 

 

 

 

Numérologie

Gralon

Annuaire Arkitop



25/02/2008
22 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 503 autres membres