Les Poissons

Attention: la position du soleil, qui détermine votre signe de naissance, n'est qu'un des très nombreux éléments qui entrent en compte dans votre thème astrologique. Selon la position des autres planètes, de l'ascendant, des maisons et des aspects, les caractéristiques du signe de naissance peuvent être renforcées ou atténuées. Ces descriptions concernent des signes types, à lire donc avec recul et surtout avec humour et détente!

 

 

 

 

 

Les Poissons

  

 

zodiaque signe astrologique poissons astrologie

 

 

 

Portrait :

 

 

 

 

 

 

 

On  dit souvent des Poissons qu'ils vivent  dans leur propre   monde. Force est de reconnaître  que plus j’avance en âge,    plus je m’aperçois que je pense différemment du  commun   des mortels, que je  perçois les choses à ma façon…

Les Poissons manquent sans doute  de  réalisme mais encore faudrait-il tomber d’accord   sur une définition de ce  « réalisme »… Car, au final, toute perception de la réalité est subjective  et  celle des Poissons l'est peut-être encore davantage. En fait,  la vie terrestre, matérielle, ne semble pas vraiment faite pour nous car les Poissons semblent  être naturellement prédisposés    aux choses  de l’esprit ou du cœur. C’est  dans le lyrisme,    la musique, les concepts, les  croyances, les arts que la vie trouve pour nous un sens.      Aussi,  il est  fréquent que certains d’entre nous, petits Poissons prisonniers  du bocal terrestre, essayons de s’en échapper par   des moyens destructeurs tels  que drogue ou alcool… Il est tellement   tentant de « libérer son esprit et  d’oublier son  corps ».

La sensibilité et  l'émotivité des Poissons  sont grandes et nous vivons essentiellement sur le mode du ressenti et de  l’intuition à moins - ce qui arrive fréquemment - que notre nature première soit  contrariée par l’éducation et la société : nous avons alors tendance à être une « fausse Vierge », c'est-à-dire à nous développer en antithèse de notre essence  et à  adopter   les valeurs du signe opposé aux Poissons, la  Vierge  : nous devenons alors excessivement matérialistes, pointilleux,  analytiques  pour nous raccrocher au monde mais nous n’en  sommes pas moins  malheureux.

Les Poissons n'ont pas la réputation d'être très enjoués mais je fais avec et, surtout, je m’arrange pour ne pas déprimer mon entourage car je suis au fond un pessimiste. Je cache donc souvent ma mélancolie, ma tristesse d’être, mon mal-être en un mot, sous une solide couche d’humour ou de sociabilité. Mais ceux qui connaissent intimement les représentants du signe des Poissons savent bien que cela n’est  qu'un verni car rien ne nous laisse indifférents  : un cœur sans cesse égratigné  est un cœur douloureux.      Je  crois aimer profondément les autres, compatir à  leur détresse et à leur  souffrance et savoir les écouter. Si mon voisin Verseau  sait prendre du recul et agir, je suis à l’inverse : plus passif, je me noie  totalement dans le flux de la misère du monde, j’en suis le témoin et le martyr  nécessaire. Sans  doute les Poissons font-ils, pour cette  raison, des religieux honnêtes, des sages respectables, des  bénévoles dévoués,  des artistes inspirés, des poètes « maudits »…

Je  tombe facilement amoureux car il faut  bien dire que les Poissons manquent de discernement dans les rapports humains :  aimant  tout le monde a priori, les Poissons ont du mal à faire  un tri, y compris pour leur propre confort, et nous nous laissont facilement  envahir, parasiter par les gens car nous nous contentons de « suivre le courant » et d’aller où et avec qui la vague  nous porte.

A  quoi bon lutter de toute façon ? Les Poissons croient en général à la prédestination  et à la  fatalité : il arrive ce qui doit arriver. Alors nous autres Poissons faisons-nous beaucoup d’erreurs, car nous avons  tendance à nous bercer d'illusions pour compenser la  médiocrité de nos  rapports. Je crois souvent voir les gens meilleurs  qu’ils ne sont jusqu’à ce  que tout dégringole et je suis alors profondément bouleversé.      Car  quand  les Poissons aiment, ils donnent tout et cherchent à ne faire  qu’un avec l’autre.

Nous sommes  zélés et attentifs mais nous sommes aussi  presque toujours déçus car l’amour n’est que  rarement à la hauteur de sa  réputation…      Je  cherche auprès de mes amis le soutien, le réconfort,  l'optimisme et l'allant qui me sont nécessaires pour avancer, faute d’en être  naturellement doté.       Les Poissons ont beaucoup de  relations car nous nous adaptons très facilement à autrui et savons dire ce  qu’il faut quand il faut : non pas par souci de manipuler autrui (car c’est bien  souvent l’inverse !) mais juste pour surfer sans heurt sur la vague de  l’humanité.

D’ailleurs, je dois bien avouer que je dis parfois une chose  et son contraire, selon l'interlocuteur, car je n’ai pas  vraiment d’avis sur  tout ou bien j’ai conscience que mon avis n’intéresserait  personne et je  préfère me conformer aux idées reçues. Bref, j’essaie de  satisfaire tout le  monde et de ne pas avoir à choisir entre la chèvre et le chou…

L’argent,  le pouvoir, la réussite n’intéressent que  faiblement les Poissons car notre âme aspire plus  ou moins clairement à autre  chose (que nous trouvons en général dans la méditation,  la prière, la création  ou les paradis artificiels).

On dit les Poissons prédisposés aux  pressentiments, aux rêves prémonitoires et, de façon  générale, à communier avec  le monde dit sensible.

Précisons  enfin que le mot-clef définissant le mieux ma     personnalité étant FUSION,  il semble que les natifs des Poissons sont plus que les autres influencés par  leurs  co-signes (ascendants,    dominantes…) et qu’il existe donc beaucoup de  « sous-portraits » des natifs du dernier signe.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le signe des Poissons : correspondances

analogiques :

 zodiaque signe astrologique poissons astrologie

 Cliquez pour zoomer

 

 

Analogies symboliques

 

 

 

 

 

 



Pour  les raisons évoquées plus haut, Neptune gouverne tous les  états intermédiaires,  les états de souffrance (l’homme est sur l’eau déchaînée,  voguant vers l’inconnu)  tel que la maladie, l’emprisonnement, la réclusion, la  folie, le coma ou encore  la toxicomanie. Neptune s’occupera  aussi des états intermédiaires voulus dans l’optique d’une évolution   personnelle passant par une osmose au monde : retraite monastique, transe,   méditation, inspiration artistique, illumination.

 

 

 

 

 

 

Analogies mythologiques

 

 

 

 

 

 

Neptune fait partie de la triade des dieux  suprêmes   de la mythologie gréco-romaine  puisqu’il se partage, avec Pluton    et Jupiter, l’univers tout entier.    Si Jupiter  semble régner sur la terre et  aux cieux, planifiant ainsi   la vie terrestre comme céleste, et si Pluton règne  aux enfers,   c’est en dire à la jonction entre  deux mondes, Neptune quant à lui   est le maître des Eaux.

Les océans et les  fleuves parce qu’ils partagent le monde  des   hommes en continents et en pays doivent être considérés   comme des  barrières, barrières que l’homme par son  ingéniosité et   ses collaborations  peut franchir pour découvrir un au-delà,   c'est-à-dire un monde  inconnu,  différent et probablement   enrichissant. De fait, le dieu de la mer  doit aussi  être vu comme le   dieu des passages d’un état de conscience à un  autre, d’une   réalité à une autre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Portrait de la dominante Neptunienne:

 

 

 

 

 

 

 

 

Il  n’est pas nécessaire d’être Poissons pour en avoir  toutes les caractéristiques.  En effet, si dans un thème natal, Neptune est la planète dominante (voir le calcul des dominantes  dans le lexique), le natif  développera naturellement les qualités et défauts de  cette planète  traditionnellement maîtresse du signe des Poissons. Toutefois, la dominance de Neptune  présente de subtiles nuances caractérielles par rapport à la dominance  du signe  des Poissons.

 

 

 

Voici  donc le portrait du type neptunien :

Le neptunien possède une nature essentiellement psychique et   une approche spirituelle du   monde  qui l’entoure, ce qui lui permet de capter les puissances contenues   dans les  êtres et les choses.

Indépendamment de l’éducation qu’il reçoit   dans son  enfance, le neptunien est un être de foi,   foi qui ne repose sur aucun  support divin (la croyance en un Dieu, par exemple)   mais qui s’appuie plutôt  sur ce qui demeure quand il n’y   a plus rien : sa  foi est celle du pauvre, du  fou ou du simple. Il est   aussi attiré vers le mysticisme sous toutes   ces formes.

Ses éventuel(le)s partenaires ne pourront rester  insensibles  à son     charme, mais peu d’entre-eux arriveront à mobiliser son  attention   de façon durable. Il peut, en effet, passer de l’état     de réceptivité  le  plus total à celui du désintéressement     le plus inattendu.

Dans sa vie professionnelle, il est plus attaché à  vivre  et à éprouver le monde que de mener à bien une quelconque  ambition  sociale. Mais, le neptunien, maître du signe des Poissons,  possède        une personnalité double. En effet, de ce personnage unique,  décrit  jusqu’ici, découle deux tempéraments bien distincts : le  neptunien qui saura utiliser les qualités de son esprit intuitif et celui qui en  sera privé.

Dans le premier cas, le neptunien sait mettre en  exergue sa spiritualité ainsi que sa perception clairvoyante des  choses, vivant au travers de ses impressions, un  peu à la manière des musiciens  ou des médiums, par exemple.  Son intuition est si forte que le  neptunien est parfois incapable de traduire ce qu’il ressent par des  mots ou des actes  raisonnés.

Sa conscience tend à se reconnaître dans une  identité collective plutôt  qu’individuelle, ce qui le conduit souvent à se dévouer pour des causes  humanitaires ou universelles. Sa grandeur  d’âme le rend capable de grandes mobilisations dans un but communautaire, allant parfois jusqu’au  sacrifice de sa sécurité  matérielle pour soulager les plus démunis.  Il dispose d’une sensibilité  plus réceptive aux généralités qu’aux cas particuliers, ce  qui  favorise chez lui le développement d’un esprit de compassion envers les  faibles et tous ceux qui souffrent.

Ce neptunien est doué d’un grand magnétisme naturel,  d’une personnalité attractive puissante qui ne laissera personne  indifférent. Il sait aussi faire preuve d’exaltation, capable de  déverser des torrents d’énergie, d’idées  ou d’actions dans un grand élan d’enthousiasme.

Dans la vie générale, mais plus particulièrement dans  sa vie  amoureuse, le neptunien ressent un besoin irrésistible de servir ou de  sauver. Il a tendance à se sentir à l’étroit dans son  être :   c’est  pourquoi il est souvent attiré par le lointain,   les horizons  larges, les panoramas les   plus grands. Il se tournera tout  naturellement vers des activités dépourvues   de toute claustration (les métiers  liés à la mer, par exemple).

Pour le second cas, voir ci-dessous le portrait au  vitriol.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le signe des Poissons : portrait au vitriol :

 

 

 

 

 

 

Si  l’être humain peut s’améliorer, évoluer,   gommer ses  défauts et mettre en avant  ses qualités, il arrive   aussi au contraire qu’il  s’enferre dans ses pulsions  les plus   négatives. Cette régression peut par  exemple être entraînée   par l’alcoolisme, par des circonstances de vie  particulièrement   difficiles ou encore par l’accumulation de névroses.

Il n’en   reste pas moins que les valeurs propres à son signe  sont alors largement   corrompues et qu’on peut en faire un  portrait « au  vitriol ». Voici  donc la description des Poissons (ou du  neptunien) dans ce qu’il peut  développer de plus négatif et de plus méprisable.  Ce portrait s’applique bien  sûr aussi bien à un homme qu’à une femme.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Poissons négatifs ou Merlans frits

 

 

 

 

 

 

Dénués de toute clairvoyance, les Merlans Frits   tenteront  de se réfugier dans une vie remplie de mirages et d’illusions,   se révélant des  êtres instables et confus.

Individus secrets,   cherchant l’anonymat et la  dissolution  de leur personne, toujours insaisissables, les Poissons  négatifs pourront s’enfermer dans le mutisme et l’isolement le plus profond,  dans le silence et la solitude.  Ils ont tendance à embellir tous les  domaines de leur vie  fantasmagorique, à trouver une fin heureuse (et ubuesque)  à toute histoire, car  ils sont de nature rêveuse et naïve. Auto-illusion,  irrésolution maladive,    fuite des réalités par le biais de paradis artificiels  les caractérisent.

Le neptunien affligé est incapable de la moindre  ambition  sociale, il se contente d’être ballotté par les événements puisque son   fatalisme souvent puissant paralyse toute velléité d’action ou de rébellion. Il   peut être tenté alors par les chemins de l’illégalité bien qu’il ne soit pas   d’un tempérament violent : c’est la voie du moindre effort, de l’argent  facile.  Il sera alors l’escroc montant des combines farfelues, le faussaire  distrait  éditant des billets de 1 euros...

Toujours  plus ou moins paranoïaque ou carrément  schizophrène, les rapports sociaux et amoureux sont difficiles les Poissons négatifs aiment se placer en victimes tout en jouant  au passage les bourreaux à force de nager en eaux troubles.  De toute  façon, les Merlans Frits semblent se complaire dans le drame, la tragédie et les  situations nébuleuses, alors comptez sur eux pour tout gâcher si besoin  est.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : 

Autour de la lune

//www.autourdelalune.com/

 

 

 

 

 



07/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 505 autres membres