Spiritisme : invoquer les morts

                                                                                                                                                             

Le spiritisme

  

Basé sur la doctrine de la survivance de l'esprit après la mort, le spiritisme est une science occulte permettant la communication avec les défunts. C'est Allan Kardec qui, au XIXème siècle, introduisit cette pratique en France. Les techniques d'invocation des morts sont nombreuses, et pour quelques unes plus ou moins fantaisistes. Nous allons en détailler les plus reconnues, qui sont, l'écriture automatique, le oui-ja, la transcommunication, les tables tournantes, et le verre. Nous écarterons volontairement la nécromancie : les rites se déroulent souvent dans les cimetières, où l'on prend possession d'un mort par un des ses os, de ses cheveux ou de terre ramassée près du tombeau. On procède ensuite à des offrandes d'animaux et de libations (parfois sacrifice humain), et l'on peut enfin questionner les esprits, principalement sur l'avenir. Evidemment de telles pratiques profanatrices sont amorales, c'est pourquoi nous ne les recommandons pas pour l'invocation d'un défunt.

 

 

·         L'écriture automatique

Pour qu'un esprit communique grâce à ce procédé, il suffit de vous munir d'une feuille et d'un crayon/stylo. Vous devez adopter une position confortable et vous sentir détendu. Autour de vous tout doit être calme, les lumières tamisées. On dit qu'allumer une bougie blanche protégerait des esprits farceurs et mal intentionnés.

Vous devez ensuite vider votre esprit de toute pensée, et patienter. Vous pouvez alors appeler, à voix haute ou pas, le défunt avec qui vous voulez communiquer. Parfois, une sensation anormale se fait ressentir au niveau de l'avant bras (froid, engourdissement), cela est normal.

Si l'esprit se manifeste, vous allez alors percevoir de légers mouvements de votre stylo, parfois très faible au début .L'écriture peut revêtir différentes formes : dessins, lettres, mots, phrases entières. Vous pouvez demander à l'esprit d'écrire de la façon qui vous convient le mieux. Lorsque vous posez vos questions, veillez bien à ne pas en connaître les réponses, car il pourrait alors s'agir d'autosuggestion. N'interrompez pas la séance, celle-ci doit s'achever d'elle-même.

N'oubliez pas de terminer cette séance d'écriture automatique en remerciant le défunt qui y a participé.

 

 L'écriture automatique, la main est guidée par un fantôme L'écriture automatique, la main est guidée par un fantôme

 

 

·         Le Oui-ja (ou planche spirite)

Le Oui-ja (oui en français, ja en allemand)est traditionnellement une planche de bois, sur laquelle sont inscrits les 26 lettres de l'alphabet, les chiffres de 0 à 9, ainsi qu'un « oui », un « non »,et un « au revoir », ce qui rend très lisible les messages reçus. Pour indiquer lettres ou chiffres, on dispose d'un onglet souvent triangulaire aussi appelé goutte ou planchette, et dont le sommet sert d'indicateur selon ce sur quoi il pointe.

Le Oui-ja se pratique seul ou à plusieurs. Lorsque plusieurs personnes participent, on doit avoir un communicateur, qui aura pour fonction d'assurer une transition esprit/participants, de diriger la séance, ou encore mieux un médium, qui présidera l'expérience.

La préparation au Oui-ja nécessiterait la pénombre, une bougie allumée (blanche, violette ou parme), ainsi que de tissus noirs recouvrant les miroirs. On place ensuite ses mains sur le triangle. Une fois le vide et la concentration acquis, l'attente est variable, de quelques secondes, à plusieurs minutes. La planchette commence à bouger : vous pouvez alors posez vos questions, en respectant bien les directives du communicateur si vous êtes plusieurs.

Ne jamais oublier de remercier l'esprit et de dire au revoir.

 

 Le oui-ja, support permettant à un fantôme de communiquer Le oui-ja, support permettant à un fantôme de communiquer

 

 

·         La transcommunication

Cette méthode est récente puisqu'elle fait appel à des technologies modernes. Le but est de capter des voix ou des images émanant de l'au-delà. Il est important de différencier EVP (electronic  voice phenomena) ou voix et sons enregistrés par le biais d'un magnétophone par exemple, et TCI (transcommunication instrumentale) pour laquelle on utilise également téléphone, vidéo, ordinateur, ou téléviseur.

Le procédé est simple. Pour les enregistrements audio, un magnétophone muni d'un variateur de vitesse, certains messages n'étant pas audible à vitesse normale, et éventuellement un micro si l'expérimentateur désire poser des questions pour ensuite les relier à des réponses. Enfin, pour mieux repérer les messages, l'écoute des bandes avec un casque rendra cette tâche plus facile.

Pour recevoir des images, connectez votre caméscope à l'entrée vidéo d'un téléviseur placé en position vidéo ou AV ; placez le caméscope face à l'écran du téléviseur et vous obtiendrez un effet de boucle. Réglez la distance et la netteté du caméscope jusqu'à obtenir une image ressemblant à un nuage mouvant. Faîtes vos enregistrements mais n'oubliez pas que pour les visionner, vous devrez le faire image par image (10 secondes = 250 images ), d'où l'inutilité de filmer des heures durant, sauf si vous avez une sacré dose de courage.

La transcommunication ne requiert aucune aptitude ou don paranormaux, et est à la portée de chacun. Certains spirites évalueraient le taux de réussite de ces expériences à plus de 50%. A vérifier…

 

 Image de fantôme capturée grâce à la transcommunication Image de fantôme capturée grâce à la transcommunication

 

 

·         Les tables tournantes

Le premier cas de table tournante(ou chaîne spirite) est le célèbre cas des sœurs Fox. Ces deux sœurs affirmaient qu'un esprit frappeur sévissait en leur maison, et qu'elles parvenaient à dialoguer avec lui grâce à ses coups sur les murs, puis ensuite par des coups sur une table (un Poltergeist apprivoisé). Leur notoriété grandit et l »engouement de la société face à ce phénomène conduisit les sœurs  à de nombreuses représentations de music-hall. Plus tard leur technique de coups frappés par la table fût remise en cause, les détracteurs et peut-être les sœurs Fox elles-mêmes, attribuant les coups aux seuls craquements des articulations de leurs genoux.

Quoiqu'il en soit, les tables tournantes venaient de naître. Pour mener à bien la séance, choisir une table en bois, ronde, de préférence à trois pieds (guéridon). 4 ou 5 personnes prennent place tout autour, et définissent, comme pour le Oui-ja, un maître de cérémonie. Il est préférable d'alterner homme et femme. Veillez à ce que l'atmosphère du lieu ainsi que la mentalité des participants soit la plus sereine possible. Pour la disposition des mains, deux variantes : soit chacun joint ses pouces et relie ses auriculaires à ceux des voisins, soit on disjoints ses pouces, ne laissant le contant que par les auriculaires. Pour la disposition des mains, elles peuvent ou non reposer sur la table. A vous de choisir ce qui est le plus efficace. Après une période de concentration, le maître de cérémonie demandera à l'esprit de manifester sa présence et les questions pourront être soumises. On demande souvent un coup pour un oui et deux coup pour un non, ou bien on peut réciter l'alphabet jusqu'à ce qu'un coup désigne la lettre choisie(Raps). On note aussi les voix directes ; la voix se fait entendre à côté du médium sans que celui-ci soit en transe. Dans de rares cas où le maître de cérémonie possède des dons médiumniques, l'entité pourra se manifester à travers lui, parlant par sa bouche et/ou investissant son corps jusqu'à en modifier les traits physiques (transe médiumnique). Cela demande une connaissance approfondie et une véritable maîtrise de la personne qui prête son corps.

Les mouvements des tables durant ces séances vont de simples coups, à des soulèvements, voire des déplacements à travers les airs.

 

 Séance de table tournante dans le but d'interroger un fantôme

 

 

·         Le verre

La pratique du verre est une variante du Oui-ja. On choisit un verre à pied. On place sur une table lisse les lettres de l'alphabet, les chiffres de 0 à 9, un oui, un non, et un au revoir. Le ou les sujets posent leur index, sans pression, sur le bord du pied du verre que l'on a retourné. On peut au préalable le chauffer en passant la flamme d'un briquet dans sa partie creuse ; d'autres optent pour de la fumée d'encens. Ceci fait, le verre ne tarde généralement pas à osciller. Le maître de cérémonie doit alors demander son identité à l'esprit présent. Les questions obtiendront leurs réponses grâce aux déplacements du verre qui choisira, lettres, mots ou phrases. Pour terminer la séance, retirer les index du verre. Il se peut que vous soyez victimes d'un esprit mal intentionné, venu vous importuner et ne voulant pas quitter le verre. Dans ce cas, brisez-le.

 

 Le verre, très souvent utilisé pour parler aux morts

 

 

Avertissements :

Invoquer les esprits, c'est ouvrir une porte sur une dimension dont personne n'a de certitudes. Nous ignorons quelles peuvent être les conséquences de ces expériences. Nombreux sont les témoignages de personnes ayant pratiqué ces expériences et qui ont été victimes de phénomènes inexplicables et effrayants. Il vaut mieux donc les pratiquer avec un profond respect des entités que l'on invoque, avoir un état d'esprit serein et désintéressé, contrôler les séances et les conduire sérieusement. Ne jamais oublier qu'il est extrêmement ardu d'arriver à joindre LA personne avec qui l'on veut communiquer, et que les entités négatives du bas astral sont les plus friandes à répondre à ces expériences. Pendant chaque sénce, protégez-vous en visualisant autour de vous une bulle de lumière, d'énergie, qui vous servira de rempart spirituel, et ne laissez aucune entité vous déstabiliser ou entrer dans ce rempart de protection.

 

 

 

Voir aussi :

·         D'où viennent les fantômes?

·         Photos de fantômes

·         Diaporama fantômes

·         Vidéos fantômes

 

                                                                     

 

 

Les larmes sont parfois une réponse inappropriée à la mort. Quand une vie a été vécue vraiment honnêtement, vraiment avec succès, ou simplement vraiment, la meilleure réponse à la ponctuation finale de la mort est un sourire.

[Julie Burchill]

 

 

 


 

Referencement gratuit - Referencement spécialisé !



08/03/2008
54 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 503 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion